Un combat qui tourne court

A 37 ans le Namurois Dujardin n’a pas réussi à conserver son titre intercontinental, mis K.-O. au 5e round son coin préféra jeter l’éponge.

Jean-François LAVERDISSE
Vers l'Avenir Namur

Décidément il n’est jamais facile d’organiser en fin de saison tant les défections sont nombreuses et les adversaires difficiles à dénicher. Ce fut le cas pour le Gantois Selimi qui ne trouva jamais d’adversaire désireux de croiser les gants avec lui alors que ce fut d’extrême justesse qu’on engagea le Russe de Saint-Ghislain, Benhihi, pour rencontrer le champion de Belgique andennais Hervé Hubeaux.

Finaliste, tout comme Hervé, du championnat de Belgique, l’adversaire flandrien initialement prévu déclara forfait, pour une raison obscure, le matin même et c’est « en voltige » que les organisateurs décidèrent le Russe à venir faire une petite démonstration. Las, son poids et son âge, ne lui permettaient pas de rencontrer Hervé en combat officiel et on organisa donc une démonstration qui tourna pourtant rapidement court tant les deux adversaires ne se ménagèrent pas. L’arbitre, appliquant le règlement, ne pouvait laisser faire et il arrêta logiquement le combat en début de seconde reprise.

Un combat qui tournait court tout comme celui d’Alex Miskirtchian, vainqueur d’un très beau K.-O., ou encore celui de Georges Dujardin, qui mettait son titre de champion du Monde intercontinental des welters WBF en jeu contre le modeste hongrois Attila Molnar. Un adversaire dur au mal, mais logiquement à la portée du Namurois. Las, ce dernier allait livrer un de ses plus mauvais combats, s’accrochant sans cesse à un boxeur ventouse, au lieu de boxer à distance et de marquer des points. Une manière de boxer qui allait l’amener à prendre des risques et au 4e round un crochet du gauche l’envoyait au sol. Bien sonné le Namurois reprenait toutefois le combat mais retournait une deuxième fois au tapis à la fin du round. Dans ces conditions difficile de récupérer et c’est logiquement que, touché au foie, le Flawinnois retournait au sol, son coin jetant l’éponge, alors que l’arbitre avait déjà arrêté le combat pour « K.-O. ». Une décision très sage car à 37 ans le boxeur namurois allait au-devant d’une solide punition, qui aurait pu s’avérer dangereuse…

Déception donc, mais heureusement le Dinantais Miskirtchian, qui prépare un titre des communautés européennes infligea son premier K.-O. au 3e round au pourtant solide Français Boukrara alors qu’Yves « Bilal » Romainville remportait une victoire indiscutable, malgré une blessure, face au Hongrois Balogh.

Sources : Actu 24, le 4 mai 2009

Leave a reply

Boxing Team Namurois

Georges Dujardin, champion du monde WBF international et animateur sportif breveté Adeps.

Suivez-nous sur Facebook et Google !

 Facebook
Facebook

Suivez-nous sur Facebook !

 Google +
Google +

Suivez-nous sur Google +